Dernières actualités

LE FILM SUR LE COLLÈGE DE COMBRÉE ET LE DÉPART DE L’EPIDE

Si lors des Journées du Patrimoine, 460 personnes ont pu le visionner dans la petite salle de cinéma du château de la Douve dit d’Armaillé  au Bourg d’Iré mise à notre disposition, il en est à près de 12000 vues sur Facebook aujourd’hui. Faites suivre sans modération !

L’EPIDE part? C’est l’occasion ou jamais de se regrouper  car la tâche est immense: Propriétaires, responsables politiques, habitants de Combrée et d’ailleurs, anciens élèves, l’Amicale des amis et anciens élèves, rejoignez nous et travaillons ensemble plutôt que rester chacun dans notre coin! Notre seul but est  d’aider à trouver un projet (sans doute mixte/privé) de reconversion raisonnée de l’ancien collège de Combrée, par des recherches, prises de contact et des animations.

Les journées européennes du patrimoine (sept. 2019) 

Le circuit autour des petits théâtres avec les vieilles voitures de collection, en lien avec la commune nouvelle d’Ombrée d’Anjou a été quelque peu perturbé par une course cycliste mais il s’est terminé en beauté avec la dernière saynète sur le théâtre du collège (Voir la spendide maquette en pièce jointe) et un concert de jazz au plan d’eau de Combrée. On espère fermement que la prochaine fois, une séance aura lieu dans le théâtre lui-même, racheté en 2016 par la municipalité de Combrée, encore à l’abandon !

Le départ de l’EPIDE 

Source: EPIDENews – En 2022, le centre EPIDE de Combrée s’installera à Avrillé
 « En novembre 2018, la ministre du Travail a souhaité que l’Etablissement pour l’insertion dans l’emploi développe ses capacités d’accueil, mobilisant pour ce faire le Plan d’investissement dans les Compétences (PIC). C’est dans ce cadre que le déménagement du centre EPIDE de Combrée (Maine-et-Loire) est engagé pour augmenter sa capacité d’accueil, de 75 à 150 places, et rapprocher le centre de l’activité économique de la région pour favoriser l’insertion des jeunes des Pays-de-la-Loire. »

Journées Européennes du Patrimoine sept. 2019

Participation de l’Association de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Collège de Combrée

Les « JEP » sont pour certains synonyme de plaisir et de détente. Pour nous, c’est aussi l’occasion de rappeler l’existence d’un patrimoine menacé. La situation du collège est désastreuse et ce dans l’indifférence générale. Nous ne baissons pas les bras pour autant. Pour les JEP de cette année, dont le thème est « arts et divertissements », nous serons présents sur deux sites :

  • A 14h, départ de Pouancé, dans un circuit à travers Ombrée d’Anjou sur le thème du théâtre qui se terminera à 18h avec une saynète sur le théâtre de l’ancien collège au plan d’eau de Combrée et à 18h30 pour le concert de jazz du groupe Z Comme au même endroit. 
  • A partir de 14h, au château d’Armaillé, dit la Douve au Bourg D’Iré pour une vidéo de présentation du collège et de notre association. Cliquez ici pour voir le programme

Dans l’organisation du circuit autour des petits théâtres de la commune nouvelle d’Ombrée d’Anjou, nos membres se sont fortement impliqués : l’idée du circuit, que Michel Jayat a mis en espace et où il est  M. Loyal ; la création d’une maquette du théâtre du collège par Philippe Tijou et la  contribution financière à l’organisation du concert de jazz du dimanche soir, en partenariat avec Ombrée d’Anjou et l’Ecole de musique.

Au château d’Armaillé, dit la Douve au Bourg D’Iré, son propriétaire, René Walgraffe, originaire de Belgique a mis sa salle de cinéma à notre disposition  pour une vidéo de présentation du collège et de notre association. Nous serons là pour répondre à vos questions. Merci à René Walgraffe pour sa générosité et la vigoureuse défense de notre cause et à son ami Christophe Delire, réalisateur multimédia, qui a gracieusement accepté de faire le montage de cette vidéo.
Nous comptons sur votre soutien !
Au week-end prochain,

L’équipe de l’Association pour la Sauvegarde et la Mise en Valeur du Collège de Combrée.

L’édito de juin 2019

Il y a quelque temps, l’incendie de Notre Dame de Paris mettait le monde en émoi et rappelait l’impact du Patrimoine sur la population qui dépassait le cadre du lieu cultuel. Le Patrimoine est universel et on ne peut envisager l’avenir en rayant le passé dont nous sommes tous issus. Le patrimoine exerce aussi sur le touriste de passage une attraction pour ce qui représente le pays visité. Cela ne veut pas dire qu’il faille tout conserver. Les services de l’Inventaire, une compétence de la Région, l’ont bien compris en opérant une sélection de ce qu’il faut garder et restaurer comme témoignage d’un mode de vie ou d’un style architectural. Notre Haut Anjou est riche d’un patrimoine encore peu exploité : au lieu d’artificialiser encore plus de terres pour construire, penchons nous sur ce qui est déjà là et réutilisable, en matériaux durables.

Poursuivre sa lecture