Journées Européennes du Patrimoine 2017 en pays d’Ombrée

Hommage au monde paysan d’autrefois

Pour cette dernière édition des JEP, les organisateurs regroupant plusieurs associations du pays d’Ombrée dont l’ASMV du collège de Combrée ont voulu cette année rendre un hommage appuyé à une composante emblématique du patrimoine local : le monde paysan d’autrefois.

Plus de 150 bénévoles s’étaient mobilisés pour la préparation et l’organisation de cette manifestation qui, comme les années précédentes, a suscité l’intérêt et l’enthousiasme de centaines de visiteurs dont 250 scolaires.

Parmi les présentations qui ont émaillé ces JEP, citons:

  • Le rôle primordial du cheval tant à la campagne qu’aux ardoisières et dans les courses hippiques,
  • la fabrication du beurre, les vieux métiers ainsi que les équipements agricoles (ferme de la Guédonnière),
  • les enseignes des 26 commerces de la rue Eugène Chauvière témoins de la vivacité économique du bourg de Combrée dans les années 50,
  • l’exposition dans la galerie des Hommeaux des objets courants de la vie paysanne agrémentée d’une vidéo présentant de vieilles photos locales,
  • un parcours autour de la ferme et des jardins du collège qui ont assuré pendant des décennies la subsistance alimentaire des élèves,
  • un autre parcours à la ferme de la Lande,
  • une démonstration de désherbage bio

Comme les années précédentes, une attention particulière a aussi été donnée au monde artistique avec :

  • dans la galerie des Hommeaux une présentation des œuvres de Florent Maussion, de Florence d’Ersu, de Marie-Ange Scala et d’Anthony Trossais,
  • dans la chapelle Saint Joseph une installation de Nine Geslin centrée autour du cœur, du corps et de la maternité,
  • la poésie avec les textes de Micheline Petit,

L’artisanat n’était pas  lui non plus oublié avec une exposition de vannerie et d’objets liés à l’intérieur paysan.

Dans le parc des Hommeaux, l’histoire combréenne était elle aussi évoquée au travers d’un présentation de deux croix de chemin en schiste du XVIIème et de la regrettable destruction de la ferme du Gas, site historique de la chouannerie.

Le spectacle donné en soirée au théâtre du Tremblay devait clôturer en beauté ces dernières JEP avec :

  • les danses du remarquable groupe l’Avant-Deux du Haut-Anjou,
  • une représentation théâtrale sur le monde paysan pleine de drôlerie et d’authenticité jouée par des comédiens amateurs et des vrais hommes de la terre aussi à l’aise sur le plancher des vaches que sur celui de la scène.

 

Bravo et merci à tous !