L’édito de février 2015

Le site évolue. Il devient « Patrimoine du Haut-Anjou: une ressource à valoriser »

haut anjou segréen2

JEP 2013 : itinéraire du patrimoine menacé du Haut-Anjou

En 2013, nous lancions ce site internet du Patrimoine menacé du Haut-Anjou Segréen en proposant, pour les Journées du Patrimoine de cette année-là, un itinéraire sur 5 lieux patrimoniaux qui étaient menacés. Deux ont été démolis depuis mais d’autres sont venus s’ajouter que nous avons classés dans deux catégories: les sites patrimoniaux existants à valoriser et ceux qui ont disparu.

Les ruines de l'église

Les ruines de l’église de Saint-Aubin du Pavoil

Et il y en a d’autres. Jean, jeune habitant (18 ans) de St Aubin du Pavoil qui a vivement réagi à la destruction de son église, les traque pour nous avec passion.

Convaincus que notre Patrimoine est une source de richesse que nous voulons faire connaître, nous avons renommé ce site internet Patrimoine du Haut Anjou: une ressource à valoriser qui ne se limite plus au seul territoire Segréen. Aujourd’hui, les enjeux sont énormes. Les paysages sont en train d’être profondément modifiés et des mouvements populaires de plus en plus fréquents se manifestent ici et là qui montrent que leur évolution n’est pas la seule affaire des élus. Le Patrimoine, c’est notre histoire, celle de nos pères qu’ils ont construit de leurs mains et avec leur cœur. Travailler à le remettre en valeur, le reconvertir pour des besoins plus adaptés à notre vie actuelle, c’est être visionnaires, pas passéistes. c’est faire preuve d’humanisme, c’est croire à un vrai développement durable où l’on inclut ce qui existe déjà sur place (constructions en matériaux durables), c’est penser réversible et reconversions raisonnées, c’est éviter le gaspillage en faisant des économies et ça fait plaisir!

Le manoir façade

La Cour des Aulnays

Saluons au passage ceux qui se battent individuellement, comme Geneviève à la Cour des Aulnays, ou en groupes par le biais de toutes les petites associations qui existent dans notre région .

Des fonds existent pour l’aménagement du territoire. Des moyens sont mis à la disposition des élus qu’ils doivent faire bien connaître aux habitants. Le SCoT est en révision dans le cadre du nouveau PLUI; l’Agenda 21 est ouvert à tous, et des consultations pour obtenir des fonds européens dans le cadre du projet LEADER sont en cours. Nous attendons de nos collectivités territoriales qu’elles mesurent les conséquences à long terme de leurs actions sur le territoire et qu’elles prennent à bras le corps, et pour le bonheur de tous, ce problème du Patrimoine trop souvent délaissé ou mis en péril par des constructions inconsidérées. Elles en ont les moyens, malgré les réductions des dotations de l’Etat et les dossiers compliqués et nous devons collaborer avec elles. Le paysage administratif du Segréen va être aussi modifié en profondeur avec la création de deux nouveaux gros cantons et de futures communes nouvelles. Lors d’un récent interview, le Préfet de Maine et Loire assure: « .. les élus sont devenus plus responsables, l’argent n’est plus facile. Il faut qu’on cesse les surenchères communales en termes d’équipement ».

Le collège vu d'avion (Septembre 83) 1

Notre bataille : trouver un avenir pour le collège

Les objectifs de l’Association pour la Sauvegarde et la Mise en Valeur du Collège de Combrée :

  • – Aider à concevoir un projet de reconversion raisonnée de l’ancien établissement.
  • – Anticiper sur les destructions prévues et aménagements qui trahiront l’esprit de la composition d’ensemble ou handicaperont à jamais tout projet durable.

 

L’avenir de l’ancien collège de Combrée, fermé depuis 10 ans (2005-2015) retient toute notre attention puisque nous avons créé une association à son sujet, l’Association pour la Sauvegarde et la Mise en Valeur du Collège de Combrée. L’avenir de cet ancien établissement scolaire est l’exemple parfait d’un vrai projet de territoire qui doit intéresser les collectivités locales et un modèle de ce qui peut être fait ou non en matière de développement durable. Parfaitement situé au centre du nouveau regroupement cantonal, aux confins des deux régions des Pays de Loire et de la Bretagne, entre les villes de Nantes, Rennes et Angers, il peut en être la fière figure de proue qui attire le touriste. Il peut aussi répondre à de nombreux besoins qu’il reste à identifier grâce à sa capacité (15000 m2).

A cet effet, notre demande persistante et acharnée de la mise en place d’une étude de reconversion raisonnée du collège autour d’une action concertée où chacun doit pouvoir s’exprimer est plus pressante que jamais. Il faut un projet global avant de commencer à entamer l’intégrité du site. L’Amicale des anciens élèves et amis de Combrée a repris son projet des classes de citoyenneté suite aux évènements de janvier et nous les soutenons bien entendu mais rien n’est encore décidé.

Souvenez vous du marasme économique dans lequel était le Nord de la France. C’est un élu qui a pris en charge tout un projet de reconversion pour l’ensemble de ce territoire. Il est aujourd’hui classé au Patrimoine de l’UNESCO. Qu’attendent nos propres élus? Ils ont ont tout à y gagner et nous avec!

Geneviève Charbonneau-Bloomfield,

Association pour la Sauvegarde et la Mise en Valeur du collège de Combrée,

Présidente

♣♣♣♠♠♣♣♣