L’édito de juin 2019

Il y a quelque temps, l’incendie de Notre Dame de Paris mettait le monde en émoi et rappelait l’impact du Patrimoine sur la population qui dépassait le cadre du lieu cultuel. Le Patrimoine est universel et on ne peut envisager l’avenir en rayant le passé dont nous sommes tous issus. Le patrimoine exerce aussi sur le touriste de passage une attraction pour ce qui représente le pays visité. Cela ne veut pas dire qu’il faille tout conserver. Les services de l’Inventaire, une compétence de la Région, l’ont bien compris en opérant une sélection de ce qu’il faut garder et restaurer comme témoignage d’un mode de vie ou d’un style architectural. Notre Haut Anjou est riche d’un patrimoine encore peu exploité : au lieu d’artificialiser encore plus de terres pour construire, penchons nous sur ce qui est déjà là et réutilisable, en matériaux durables.

Le but de ce site est double : non seulement essayer de valoriser notre patrimoine du Haut Anjou menacé mais aussi de continuer inlassablement à chercher des projets et des investisseurs comme nous le faisons depuis 2014 pour le collège de Combrée. Il faut trouver un nouvel usage pour cet ancien établissement d’enseignement privé qui fait partie de notre histoire. N’ayant plus de fonction depuis 2005, il est temps d’accepter son statut de monument patrimonial porteur d’un projet territorial de développement contemporain auquel la population doit étroitement être associée afin qu’elle puisse se le réapproprier. Regardons vers l’avenir et essayons de trouver ensemble des investisseurs pour un projet muti-fonctionnel comme nous l’avons déjà fait à plusieurs reprises autour des 3 pôles que nous avons identifiés : celui de l’éducation et des formations ; celui de l’hébergement et de la restauration  et celui du développement artistique et culturel.  En plus de ce travail continuel de recherche, nous n’avons eu cesse d’alerter l’opinion sur l’actuelle dégradation du site en organisant des évènements culturels et artistiques pour que tout cet engagement porte enfin ses fruits et que cette immense bâtisse ne devienne comme un navire en perdition…

Ainsi, après des actions très suivies et appréciées aux Journées du Patrimoine où les Combréens prenaient part avec beaucoup de plaisir et le vif succès des concerts de pianos romantiques obtenu l’an dernier, notre Association est heureuse de vous convier à 3 nouveaux concerts les 28, 29 et 30 Juin 2019. Musique baroque cette fois, en partenariat avec Anacréon d’Angers, association dédiée à la promotion de  jeunes ensembles de musique baroque et 2 jeunes brillants interprètes: Alix Boivert au violon et Justin Taylor au clavecin.

Merci aux propriétaires du château de Falloux qui ouvriront de nouveau leur porte à cette occasion ainsi qu’à celui du château de la Douve, au Bourg d’Iré qui nous rejoints cette année dans cette aventure musicale pour défendre un patrimoine du Haut-Anjou aujourd’hui sérieusement menacé.

Venez nombreux !

Pour notre Association de Sauvegarde et de Mise en valeur du Collège de Combrée,

Bien cordialement,

Geneviève Charbonneau-Bloomfield

Mai 2019.