Actus


Le prix de vente de l’abbaye royale de Nyoiseau passe de 200 000 à 140 000 €

En vente depuis l’été 2019, le prix de l’ancienne abbaye royale de Nyoiseau (Maine-et-Loire) a baissé de 60 000 €. Lire l’article du Haut-Anjou : https://actu.fr/pays-de-la-loire/nyoiseau_49233/le-prix-de-vente-de-l-abbaye-royale-de-nyoiseau-passe-de-200-000-a-140-000_38366620.html

Un collectionneur à Pouancé

Lu dans Trait d’union sous la plume de Marie-Christine Joly

décembre  2020

La maison-musée Hervé Bazin à Marans

Depuis le week-end des Journées Européennes du Patrimoine en septembre 2020, la maison-musée Hervé Bazin est ouverte au château du Patys à Marans. Cette demeure est le lieu où le célèbre écrivain et président de l’Académie Goncourt Hervé Bazin, a passé ses années d’enfance. C’est le lieu du très célèbre roman « Vipère au Poing » publié en 1948.

Pour en savoir plus : Cliquez ici

 

Visites historiques de la ville de Segré

Par Jean Luard membre actif de notre  Association de Sauvegarde et de Mise en Valeur du Collège de Combrée

 

Association Patrimoine et culture du Pouancéen – 2020

Lu dans Trait d’Union sous la plume de Marie-Christine Joly


Départ des propriétaires du château de Falloux : triste nouvelle pour le patrimoine Segréen ! – 2019

Photo Haut-Anjou

Alors que David et William O’Neil, américains originaires de Californie, avaient racheté l’imposant château de Falloux au Bourg d’Iré en 2016, ils viennent tout juste de quitter la France (octobre 2019). En effet, en 2016 le château de Falloux était dans un état d’abandon préoccupant et menaçait ruines. Arrivés providentiellement, les O’Neil avaient décidé de le sauver, de lui redonner son aspect d’origine et de le valoriser en y organisant événements culturels, visites, concerts, expositions … et ce, au bénéfice des associations locales. C’était aussi une magnifique opportunité pour les entreprises locales qui ont travaillé durant 3 ans à la restauration de l’édifice pour un montant total de 6 millions d’euros de travaux, réalisés sans subventions publiques !

Malheureusement dès leur arrivée début 2016, ils apprennent qu’un projet de parc éolien est en instruction derrière le château, à cheval sur les communes de Loiré et le Bourg d’Iré. Jugeant que ce projet est incompatible avec leurs projets de valorisation du tourisme et de l’économie locale, ils annoncent qu’il revendent le château. Après que le conseil municipal ait voté contre les éoliennes, les travaux débutent et se termineront en 2019. Seulement c’était sans compter sur la réapparition des éoliennes, une fois les travaux réalisés et plusieurs millions d’euros investis ! Estimant que la confiance avec les élus est définitivement perdue, David et William O’Neil mettent en vente, avec grand regret, le château de Falloux qui portait un immense potentiel de retombées économiques pour le territoire. Ils ont quitté la France.

Quel message cet histoire renvoie-t-elle aux futurs investisseurs étrangers ou français désireux de sauver notre patrimoine local qui en a grand besoin ? A l’image de l’Abbaye royale de Nyoiseau qui vient tout juste d’être mise en vente par la commune.


Graines d’histoire en Haut-Anjou, un bel ouvrage sur notre patrimoine – 2016

L’association Présence du Haut-Anjou de Château-Gontier, créée en 2010 publie le millésime 2016 de son ouvrage annuel. Depuis plusieurs années l’association a publié 5 livres grâce à sa dizaine d’auteurs.

Le livre se développe autour de plusieurs grandes parties, une autour de l’eau, des lavoirs, des lavandières et des blanchisseurs du Haut-Anjou mais aussi le Port-aux-vins de Château-Gontier et l’alimentation en eau potable de la commune de Cherré.

Une seconde traite d’une figure du Craonnais, Bernard Delaunay, préparateur en pharmacie et militaire émérite pendant la Seconde Guerre mondiale, mais aussi de Francis Guilleux, marcheur de Coudray.

La troisième fait la part belle au patrimoine avec les mairies-écoles et le monastère du Buron à Azé.

L’ouvrage est disponible dans les rayons librairies et journaux du Haut-Anjou, à savoir l’espace culturel Leclerc, Super U, Intermarché ainsi qu’à la librairie M’Lire Anjou de Château-Gontier ; à la Maison de Vincent à Segré et à “Lire et écrire”, la librairie de Craon.

Tarif : 20 €

Source : Le Haut-Anjou